Comment écrire une histoire de A à Z ?



Tu veux réussir ton premier scénario ou ton premier livre ? Débuter dans l’écriture est plus difficile qu’il n’y parait. Les pensées négatives comme « je ne sais pas par où commencer » ou « j’ignore comment changer mon idée en un livre » sont souvent les principaux obstacles. Pour faire le premier pas dans cette aventure, voici une méthode connue dans le monde du scénario. Elle te fait paraitre moins novice et plus impliqué dans l’écriture. Tu veux en savoir plus ? Continue ta lecture.


Tout commence par une idée !

Une belle histoire ne se compose pas d’une seule haleine. Tu pars du mauvais pied si un matin, tu te lèves et tu te dis que tu vas écrire ton premier livre.

C’est une erreur de débutant de se lancer tout droit dans l’écriture. Tu dois nécessairement t’interroger sur quelques questions afin de ne pas rencontrer de mauvaises surprises. Demande-toi : « pourquoi voudrais-je écrirece livre ? »« Est-ce qu’écrire me tient vraiment à cœur ? »

La réponse à ces questions ne représente pas uniquement votre détermination, mais surtout du puissant intérêt que tu portes sur ce projet de longue haleine.

Quelle est la manière la plus judicieuse pour traiter cette idée ? Comme il existe plusieurs genres et styles d’écriture, tu dois, comme un bon écrivain le fait, te demander lequel utiliser. Le genre poétique, épistolaire, théâtral ou narratif ? La réponse à cette question réside pour la plupart du temps dans la définition de vos cibles. Certes, tu n’es pas obligé de t’adresser à un cœur de cible spécifique comme dans le cas d’une publicité, mais tu dois t’adresser à quelqu’un en rédigeant.


Puis, structure la première esquisse et tisse l’intrigue

En détenant la réponse à toutes ces questions, tu passes déjà ta journée dans la peau d’un scénariste. Maintenant, tu peux coucher sur le papier le logline ou le pitch. Tant pour un producteur que pour un auteur, ce résumé est nécessaire pour présenter la ligne directrice de l’histoire sans impliquer le protagoniste ni les intrigues secondaires. Il t’aidera à poursuivre l’objectif initial et à rester sur la bonne voie pendant l’écriture.

En ce moment, tu agis avec détermination et tu veux enrichir le contenu et approfondir le concept. Alors, pour mettre par écrit tout ce que tu as dans ton imagination sans limites, sers-toi de la technique la plus traditionnelle : l’élaboration d’un plan détaillé. Dans cette structure, concentre-toi sur chaque élément principal de chaque scène : le cadre, le schéma narratif, le narrateur, etc. La trame t’amène surtout à imaginer les scènes de manière précise.

En ayant le pitch sous tes yeux, tu peux en faire le canevas d’un roman ou d’un film. En d’autres termes, tu es arrivé à la phase où tu résumes l’intrigue principale : le synopsis.


Il est temps de créer l’intrigue !

Comme le témoignent les livres d’Agatha Christie, la reine du suspens, la construction d’une aventure convaincante nécessite l’utilisation de plusieurs ingrédients. Mais avant tout, une documentation sur la réalité sociale, historique et sociologique est primordiale pour développer les trames. Ce travail d’investigation produit la crédibilité du roman et t’aide beaucoup à maitriser toute l’architecture du récit. Avec une meilleure compréhension de chaque séquence, tu peux concentrer la trame sur une question claire.

Tu peux laisser parfois les personnages influencer ces péripéties. Tu peux également utiliser d’autre moteur principal d’intrigue comme le fait de créer un conflit, d’inventer les enjeux ou de dresser les obstacles qui les empêchent d’atteindre leur objectif. Voilà pourquoi, même pour une fiction sans pareil, les recherches s’imposent. Puisque le but est d’avoir une meilleure immersion dans l’histoire, c’est encore mieux si tu es déjà familier avec le sujet.

Sais-tu que l’organisation de l’intrigue n’est autre que l’élaboration des piliers du futur scénario ? Faites alors une narration simple, claire et directe pour provoquer des chutes et des dénouements réussis dans le scénario.

Tu dois aussi savoir que, pour écrire un bon roman, chaque célèbre auteur consacre beaucoup de temps à écrire une bonne fin. Leur but est de répondre à la question posée au début tout en étant claire, logique et surprenante.

À ce stade, ton histoire se divise en plusieurs séquences contenant chacune des descriptions plus ou moins précises. Tu tiens déjà en main le premier canevas de ton roman.


Peaufine avec les dialogues

Dans le milieu professionnel, tu es maintenant dans une étape intermédiaire, appelé le traitement. Il désigne l’étape entre la construction de l’intrigue et l’écriture du scénario définitif.

Il est temps d’écrire les dialogues au discours direct. Garde toujours en tête que la façon de s’exprimer de chaque personnage doit correspondre à son profil psychologique. Aussi, pour parfaire la dramaturgie, chaque scénaristeporte une attention particulière au choix des mots du personnage en fonction de ses origines ainsi qu’au rythme de sa voix selon son humeur. Ce n’est pas tout ! Tu dois également produire son attitude face à la situation sans oublier les nuances du dialogue selon son éducation.


Le silence est d’or ! Alors, mets l’accent sur toutes les communications non verbales parce que cela peut avoir plus d’impact dramatique que les paroles.

Lors de la conception de chaque personnage, tout écrivain oublie volontairement la création d’un rôle parfait ou inutile. Pense toujours au réalisme même pour la création d’un personnage venant d’une autre planète.

Une fois les dialogues écrits, il te faut encore finaliser le tout avant de penser à publier.


Enfin, il reste la finalisation et l’édition…

Pour éviter de perdre autant de temps dans la finalisation du scénario, fais au moins trois brouillons. Après la première lecture de la version détaillée, tu peux te concentrer sur les grands changements à faire : combler les trous entre deux scènes en les réécrivant. Tu peux, par exemple, approfondir les personnages. En lisant la seconde version, ta mission est de raviver les dialogues.

Pour parachever le tout, pense à ajouter la page de titre et à vérifier les incontournables du format du scénario. Lors de la rédaction du premier jet, tu dois garder à l’esprit : le titre de chaque scène, les extensions, les personnages, etc.

À l’heure actuelle, tu es à deux doigts de publier ton roman ou de produire ton film. Il te suffit de te rendre dans une maison d’édition. Mauvaise nouvelle, elle n’est pas encore publiable. Pourquoi ? Tout simplement parce que des spécialistes dans le domaine vont encore le retravailler pour que ton histoire puisse être publiée ou produite. Même les plus expérimentés dans l’écriture restent humbles sur le sujet.





Posts récents

Voir tout